La consultation à CAP PME
   
 
NOUS JOINDRE  
   
Accueil  
   
Pour votre projet  
   
Téléconseil PME  
   
Francis Belzile Profil  
   
Articles

Outils

 
   
vendremapme.ca  
   
Bulletin
décembre 2018
 
   
Bulletin
septembre 2018
 
   
Bulletin
s'inscrire
 
   
   
   
 
 

PROCESSUS DE DÉVELOPPEMENT DE PRODUIT :
Comment améliorer les chances de succès ?

Le développement de produit nécessite beaucoup de temps et de ressources, tout en étant sans garantie de succès. Cependant, les retombées peuvent être importantes si le marché répond favorablement. Comme c’est dans notre ADN d’entrepreneur de vouloir aller de l’avant avec nos projets, comment pouvons-nous mitiger les risques d’échec ?

La réponse réside sans aucun doute dans un processus comportant les étapes et les prises de décisions requises pour passer de l’idée au lancement sur le marché du nouveau produit; tout en éliminant les projets qui ne rencontrent pas les critères établis et en permettant d’apporter les ajustements requis à ceux qui seront mis en œuvre. C’est ce que nous appelons le processus de développement de produit, le PDP.

 
    Le PDP imagé  

La recherche de nouveaux produits

L’identification d’idées paraît la partie la plus facile de cette étape alors que l’entrepreneur et ses collaborateurs ont souvent plusieurs intérêts qui les alimentent. Outre les projets qui peuvent être proposés à l’entreprise, les dirigeants et les membres de l’équipe peuvent générer des pistes techniques d’innovations. À celles-ci s’ajoutent les signaux qu’ils reçoivent du marché sous formes d’attentes et de besoins exprimés par les clients.

C’est dans le choix des projets que réside le défi. Si un problème peut facilement être identifié, la génération d’une solution peut prendre diverses directions qui ne sont pas toutes économiLequement satisfaisantes.  D’une part, plusieurs idées de nouveaux produits présentent peu ou pas d’intérêts commerciaux. Il convient d’en faire une analyse préliminaire et de mettre de côté, dès que possible, celles qui ont peu de chances de succès.  D’autre part, même si certains projets présentent des chances de rentabilité, l’entreprise ne peut pas tous les réaliser, soit par manque de ressources, soit à cause d’une adéquation limitée avec la stratégie de l’entreprise.

Enfin, il convient de ne pas simplement proposer un produit un peu mieux que celui des concurrents. Il est préférable de suivre la proposition de l’article  : « Pour réussir en affaires, proposer la meilleure solution ».  
  
Un PDP effectif (voir une illustration du processus)

Pour que le processus de développement de produit fonctionne, trois ingrédients sont essentiels.

Le premier concerne le développement et la mise en œuvre d’un processus à la fois adapté et respecté. Pour cela, il convient de différencier les projets de modifications mineures des produits existants par rapport au développement d’une proposition de valeur qui s’annonce dominante. Lorsque les ajustements aux produits existants sont fréquents, on pourra voir à développer des processus et à les intégrer aux pratiques régulières de l’entreprise.Quant au cheminement pour un nouveau produit distinctif, la direction de l’entreprise et les principaux responsables doivent démontrer que le processus est important et qu’ils sont prêts à y accorder la priorité et les ressources requises.  
  
Le second d écoule de ce qui précède alors que le processus nécessite que toutes les personnes occupant des postes clés au sein de l’entreprise y participent, incluant au moins une personne des ventes, du marketing, de la production et du système d’informations de gestion de l’entreprise. Celles-ci doivent être parties prenantes à l’analyse des forces, faiblesses, possibilités et menaces, en plus de collaborer aux travaux spécifiques pour un nouveau produit. Sur ce dernier aspect, il sera avantageux de les impliquer dans l’identification des informations manquantes pour la décision, ainsi que dans l’évaluation de la probabilité de réussite compte tenu des forces concurrentielles et de la situation macro-économique.   



 
  processus developpement produit  


Il est important de s’assurer que les employés et toute autre personne connaissant les particularités du nouveau produit (investisseurs, fournisseurs et consultants) en préservent le secret. La signature d’une entente de confidentialité ou de non-divulgation avec ces derniers soulignera l’importance de rester discret, en plus de protéger le droit de déposer, à une date ultérieure, une demande de brevet, de protection de votre dessin industriel ou d’une autre mesure de protection de la propriété intellectuelle.

Le troisième apport suppose que l’entreprise se concentre sur l’acquisition d’informations, son analyse et son traitement en vue de la prise de décisions stratégiques par rapport au marché, à la concurrence et aux clients. C’est ce qu’on désigne par les termes d’intelligence du marché.  Outre l’accumulation d’informations provenant de sources diverses, entre autres les données disponibles sur le web, les bases de données dont celles sur les brevets, les informations internes (ex. : rapport de visites des vendeurs) et la participation à des activités externes, il est essentiel de prendre le pouls du marché.

Le test du marché

Peut-être que vous êtes convaincu que votre idée de produit est exceptionnelle. Il est cependant possible que les clients actuels et potentiels n’aient pas le même sentiment. Ce sont eux qui vont décider d’acheter ou non. Aussi, demandez-leur quels sont les avantages et caractéristiques qu’ils jugent les plus importants. Sont-ils intéressés par le concept proposé ? Quel prix sont-ils prêts à payer ? 

Confronté le concept de produit au marché permet de mieux préciser le projet, en plus d’en favoriser l’analyse de faisabilité. C’est d’ailleurs lorsque celle-ci s’avère favorable que l’on peut mettre en marche le développement du produit minimum à proposer. Il s’agit en fait d’établir les caractéristiques tout juste essentielles pour que la proposition de valeur soit acceptable par la clientèle cible, mais sans plus. Il peut entre autres être envisagé de procéder avec un prototype ou de faire des tests en collaboration avec quelques clients qui auront signé une entente de confidentialité et de non-concurrence.    

Le lancement du produit

Ayant obtenu un feedback des clients, il sera possible d’améliorer la proposition de valeur. L’ajustement et la mise en œuvre du plan d’affaires du produit s’en trouve grandement facilité.

À cette étape, on doit s’assurer de maintenir un niveau élevé de discipline dans le processus de développement du produit. En fait, comme celle-ci s’apparente aux activités courantes de l’entreprise, et du fait que toutes les étapes précédentes ont été franchies, il peut être tentant de procéder rapidement à la mise en marché. Cependant, on aura avantage à parachever tous les détails pour chacune des fonctions impliquées dans le projet du nouveau produit : ventes, marketing, production, etc.

Bien appliqué, le PDP peut grandement aider au développement de produits pertinents sur le marché et financièrement s’avérer intéressant pour l’entreprise.

https://www.cappme.ca/gestion_article_affaire_reussir_solution.html

Tôt dans le processus, on aura pris soin de vérifier si des droits de propriété intellectuelle ont été enregistrés, par exemple, en ce qui a trait aux brevets (on peut consulter entre autres : l’Office de la propriété intellectuelle du Canada, United States Patent and Trademark Office, Organisation mondiale de la propriété intellectuelle et Google Patents). 

 
       
            Francis Belzile, M.Sc. - CAP PME Inc. - Tous droits réservés - Mentions légales